« Nous, femmes artistes tunisiennes en mouvement »

Le 13 août, chaque année, la Tunisie célèbre les droits des femmes.
Depuis 2011, les femmes s’expriment avec force dans tous les domaines, notamment dans le champ artistique qui, auparavant, leur était largement fermé.
Qu’ont-elles à nous dire et à nous montrer aujourd’hui ?

La Tunisie compte aujourd’hui de nombreuses femmes qui font bouger les lignes de la société et repoussent les frontières du possible. Actrices, peintres, photographes, vidéastes ou encore sculptrices, C&P rencontrera quelques-unes d’entre elles pour situer l’importance de l’art dans ce pays. Et sa contribution à la lutte, telle qu’elle se vit partout et en tout temps.

Notre enquête auprès de femmes artistes tunisiennes vise à examiner quelques-uns des multiples changements qui affectent le champ de l’art et de l’engagement en Tunisie depuis la révolution de 2011.

Promouvoir et diffuser le travail réalisé par ces femmes, tel est l’objectif ultime de cette enquête exceptionnelle, menée sur un mode partenarial avec des associations bruxelloises, mais aussi au contact d’experts de terrain, ici et là-bas. Les choix esthétiques des artistes rencontrées sur place par C&P sont-ils le fruit de nouvelles expressions de sens ?

Donnent-ils à réfléchir sur l’état et les acquis de la révolution tunisienne ?

Nous interrogerons ces artistes-témoins sur leurs vécus d’une transition démocratique qui suit son cours. Au-delà de cette enquête, il est question d’accueillir ensuite à Bruxelles quelques-unes de ces artistes et de permettre un échange avec des créatrices résidant en Belgique.
Qu’auront-elles à nous dire et à échanger entre elles, ces artistes ?

Ces phénomènes seront approchés selon la méthode décrite par le sociologue Pierre Bourdieu : quel changement dans l’ordre des légitimités ? Quelle  restructuration des champs et des pratiques ? Enquête sociologique locale, mais aussi témoignage de l’intime et de l’universalité du geste de l’artiste, notre démarche devrait générer un effet miroir qui interroge la capacité d’agir et de dire. De la part d’artistes, placés là-bas en pleine transition démocratique, et ici, en Belgique, en crise démocratique.

Cette recherche débutera en Tunisie au printemps-été 2021 (en fonction de l’évolution de la crise sanitaire). Elle se basera sur la théorisation ancrée (Grounded theory method) et aboutira à un rapport final publié, mais aussi à des expositions de ces artistes dans notre résidence ixelloise et chez nos partenaires. Des présentations communes de créateurs des deux pays sont aussi prévues en Tunisie.

Concrètement

Mai à décembre 2020 : Préparation documentaire, théorique et méthodologique.
Janvier-avril 2021 : Etablissement des contacts avec les relais tunisiens.
Eté-automne 2021 : Enquêtes menées sur place.
Automne-hiver 2021-2022 : Déroulement des activités découlant de l’enquête.

En charge de cette enquête chez C&P: Daniel Soil et Olivier Guilmain.